Un dionysien Ministre des Finances sous le Consulat et gouverneur de la Banque de France
Par Mike Barcellino,
Duc de Gaëte, est né le 16 janvier 1756 à Saint-Denis. Fils et petit-fils d’avocats au Parlement de Paris, il effectue des études de droit.
Il entre en 1773 dans l’administration des Finances et est affecté au département des Contributions directes.

De 1778 à 1782, il prend la direction des Impôts fonciers, puis devient premier commis des Finances en 1789.
En 1791, il est nommé membre du comité directeur de la Trésorerie nationale.

Commissaire général des Postes sous le Directoire, il refuse à plusieurs reprises d’être nommé ministre des Finances. Il accepte finalement après l’arrivée au pouvoir de Bonaparte et occupe cette fonction de 1799 à 1815.
Il est nommé Grand-Officier de la Légion d’Honneur en 1804, puis Grand-Aigle en 1805.
Napoléon le fait comte de l’Empire en 1808, puis duc de Gaëte en 1809.

Peu avant 1813, il lance le cadastrage des communes, afin d’asseoir l’impôt foncier sur une base solide. En 1815, il est nommé pair de France.

Il est élu député de l’Aisne en août 1815 (jusqu’en 1819) et commissaire pour la réorganisation de la Cour des Comptes en novembre 1815.
Succédant au gouverneur provisoire Jacques Lafitte, il est nommé gouverneur de la Banque de France le 6 avril 1820 jusqu’à son remplacement par le comte d’Argout le 4 avril 1834.

Il décède le 5 novembre 1841 à Paris 8e et est inhumé au cimetière du Père-Lachaise.

Commentaires

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.