PARCOURS VÉLO PATRIMOINE EPINAY-SUR-SEINE

Cyclotouriste à Épinay-sur-Seine

11.8 km
Cyclotouriste
2h
Facile
1.jpg
  • Ce parcours s’appuie sur un ensemble de bornes touristiques et historiques présentant des lieux, des quartiers, des sites patrimoniaux qui composent l’histoire d’Épinay-sur-Seine. Le parcours constitue une boucle à vélo au départ de l’hôtel de ville. À partir de cet ancien château du XVIIIe siècle et son parc attenant, le parc Gouraud qui surplombe la Seine, pédalez en suivant les conseils du livret. L’itinéraire proposé vous fera traverser l’histoire de la ville, et peut-être découvrir, outre les sites expliqués par les bornes touristiques, différents types d’architecture, des lieux de promenade et de détente, des points de vue, des quartiers aux ruelles insolites.
  • Dénivelé
    89.88 m
  • Documentation
    Les fichiers GPX / KML vous permettent d'exporter le tracé de votre randonnée sur votre GPS (ou autre outil de navigation)
Points d'intérêt
1 L'Hôtel de ville d'Epinay-sur-Seine
Surplombant la Seine et entouré d’un jardin « à la française », l’Hôtel de ville a des allures royales ! Ancien château occupé notamment par Don François d’Assise, roi d’Espagne en exil, il ne revêt sa fonction républicaine qu’au
début du XXe siècle. Sur sa gauche, un panneau vous donne des repères sur l’histoire de la ville et de ce château.
Son architecture témoigne de son évolution. Riche de nombreux mascarons, il se pare de sculptures
caractéristiques du siècle des Lumières. Quant à l’intérieur, certains décors, à l’image des fleurs de lys des salles
du Conseil et des Mariages, rappellent la présence du roi d’Espagne.
2 La maison de Rose Bertin
Empruntez la rue Quétigny qui domine la Seine et le Parc Gouraud entourant l’Hôtel de ville. À l’angle de la rue Guynemer, se situe l’ancienne maison de Marie-Jeanne Bertin, plus connue sous le nom de Rose Bertin dite
la modiste d'Épinay. Marchande de mode de la reine MarieAntoinette, elle ouvre une boutique en 1773, rue Saint-Honoré à Paris, fréquentée par les dames de la cour. Elle avait, comme beaucoup de bourgeois parisiens, une maison de campagne sur les bords de Seine. Pénétrez ensuite dans le parc des Béatus (fin du XVIIe
siècle) et descendez vers les berges de Seine, lieu idéal pour flâner.
3 Les berges de Seine
Le chemin que vous empruntez remonte au XVIIe siècle. Protégé par ordonnance royale, cet ancien chemin de halage reliant les deux ports de la ville (celui de la Briche à celui du Cuisinier), était d’abord source de travail,
hommes et chevaux halant les bateaux, les femmes s’affairant aux bateaux lavoirs. Les berges sont aujourd’hui un lieu de promenade et de loisirs, dont les aménagements permettent d’observer la diversité de la faune et de la flore.
4 La cité Blumenthal
Comme « Chacun chez soi », la cité-jardin Blumenthal est l’une des premières construites en France et la première dans le département de la Seine. Le concept de «cité-jardin» est né en Angleterre à la fin du XIXe siècle et va se diffuser dans le monde durant le XXe siècle. En France, il séduit de grands patrons qui veulent offrir de meilleures conditions de vie à leurs ouvriers, comme ici Willy Blumenthal, mais aussi les organismes publics d’habitations bon marché dont celui de la Seine qui construit un réseau de cités jardins autour de Paris. À quatre kilomètres d’ici, vous pouvez d’ailleurs visiter la cité-jardin de Stains, protégée au titre des sites.
5 Le square des mobiles
Situé à l’angle de l’avenue de la République et de la rue Saint-Marc, ce square est un haut lieu de l’histoire de la ville. Il abrite le monument aux morts de la bataille du 30 novembre 1870 qui fit 35 morts côté français.
6 Eglise Notre Dame des Missions
De la rue Jean-Baptiste Clément, vous verrez l’arrière de cette église à l’architecture étonnante. Arrivés avenue Joffre, mettez pied à terre pour rejoindre la borne sur le trottoir. Cette église a été construite à Vincennes pour
l’exposition coloniale de 1931 puis reconstruite ici même deux ans plus tard. Sa façade évoque plusieurs styles qui font de ce bâtiment un témoignage de l’architecture religieuse des années 1930 mais aussi un symbole de fraternité
des peuples de la terre.
7 La cité-jardin d'Orgemont
Selon son initiateur, l’industriel Ernest Mercier, l’objectif de cette cité-jardin était de « rendre joyeux les foyers ouvriers, doter ceux-ci de l’hygiène et donner de sains loisirs aux travailleurs ». La cité s’étend sur 45 hectares à cheval entre Argenteuil et Épinay-sur-Seine. Aérée et verdoyante, elle est l’une des plus grandes construites en Île-de-France
8 Pôle musical d'orgemont
D’abord Maison des Jeunes et de la Culture d’ Orgemont, elle devient progressivement au début des années 1990, une Maison de la Musique destinée à accueillir les fonctions de diffusion, de répétition, de formation, de création et de production pour des groupes de musique rock, jazz et amplifiées. Rebaptisée Pôle Musical d’Orgemont et réhabilitée en 2013, c’est un lieu dédié au spectacle vivant et plus particulièrement aux musiques actuelles, dont le rayonnement s’étend bien au-delà du territoire. Il accompagne les musiciens amateurs comme les professionnels et
accueille différents spectacles.
9 La Gare d'Epinay-sur-Seine
Cette charmante gare, en fonctionnement depuis le début du XXe siècle, a été réaménagée dans le cadre des travaux du T11 en 2016. Empruntez le cheminement pour passer sous les voies de chemin de fer (attention aux piétons). Vous arrivez devant la façade de l’ancienne gare. La borne vous y attend. La gare a été construite en 1907 dans un style architectural régional. Sa façade présente une décoration inventive jouant sur les contrastes
et les matériaux .
10 Eglise Saint-Médard
Plus ancien monument du centre-ville, cette église a été reconstruite entre 1734 et 1736. Placée au cœur de la ville, son chœur est inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques. Sa façade épurée abrite à l’intérieur un patrimoine historique très riche dont des lambris sculptés du XVIII e siècle et un grand orgue de 1893.
Des concerts y sont organisés lors des Journées Européennes du Patrimoine, de la Nuit des Églises et pour les fêtes de Noël à la mi-décembre.
11 Les studios d'Epînay-sur-Seine
L’industrie du cinéma émergea à Épinay-surSeine en 1907. Les studios Éclair choisissent la ville comme décor naturel pour leurs premiers films et s’installent sur le site de l’ancien château de Mme d’Épinay. L’industrie du cinéma constituera une activité économique importante pour la ville, contribuera à sa notoriété et l’activité y demeure encore importante à ce jour. Y furent notamment tournés : La Reine Margot, Moonraker et Chocolat. La colonne du cinéma devant la mairie rappelle l’ensemble des films tournés dans les studios jusqu’en 1994.
90 mètres de dénivelé
  • Altitude de départ : 38 m
  • Altitude d'arrivée : 38 m
  • Altitude maximum : 59 m
  • Altitude minimum : 27 m
  • Dénivelé total positif : 90 m
  • Dénivelé total négatif : -90 m
  • Dénivelé positif maximum : 8 m
  • Dénivelé négatif maximum : -6 m
Déposer un avis
Écrivez votre avis sur Parcours Vélo Patrimoine Epinay-Sur-Seine :
  • Horrible
  • Mauvais
  • Moyen
  • Très bien
  • Excellent
Il n'y a pas encore d'avis sur Parcours Vélo Patrimoine Epinay-Sur-Seine, soyez le premier à en laisser un !